• Thomas GROLLIER

Brève cartographique #18


« Nivellement général de la France » par l'IGN

Nous étions la semaine dernière au cœur de l’exotique Pacifique Sud, « à mille milles de toute terre habitée ». Aux antipodes revenons, malgré un rude décalage horaire, vers le territoire français pour quelques données altimétriques. En tout bien tout honneur commençons par le plus haut le sommet (franco-italien, voir brève #16) du Mont-Blanc à 4807 mètres au dessus du niveau de la mer. C’est justement ce « au dessus du niveau de la mer » qui sera le sujet de votre brève hebdomadaire. Pour compter la hauteur il faut bien partir d’une référence dite 0 et la logique mondiale c’est de prendre pour 0 le point d’interface entre la terre et la mer. Toute la difficulté était de l’établir car, sur les littoraux, le marnage (zone entre la plus haute et la plus basse marée) ne permet pas des calculs aisés. Avantage de la diversité des littoraux français, celui de la Méditerranée est le plus stable. Attention éventuels railleurs bretons, la Méditerranée a elle aussi des marées. Certes de quelques centimètres mais quand même... C’est donc logiquement à Marseille qu’a été installé le marégraphe de référence français. C’était au milieu du XIXe siècle sur la route de la Corniche. Mesurant en permanence la hauteur de l’eau, la moyenne obtenue devient alors le niveau 0 de tout le système de nivellement français. Voilà, n’en déplaisent à tous les Jacobins parisiens, l’origine altimétrique de la France c’est Marseille. Donc le Mont-Blanc est 4807 m au dessus de Marseille.


Le Marégraphe de Marseille (1833)

Résumons : Marseille c’est LA référence et le plus haut c'est 4807m. C'est bon pour vous? Mais connaissez vous le plus bas? Je te sais téméraire derrière ton écran, alors menons l'enquête. Première trouvaille le plus bas (en altimétrie) se trouverait dans le plus haut (en latitude). Dans le riant lieu-dit « Les Moëres » non loin de Dunkerque et de la frontière belge, on trouve un polder où le point le bas est d’environ 3 mètres sous le niveau de la mer.

Les Moëres (Nord)

M’ouais c’est pas folichon-folichon et je perçois ta franche déception ami lecteur. -3 mètres seulement, cette petite dépression altimétrique t'en ferait courir une psychologique. Range immédiatement le Prozac et soit rassuré car j’ai mieux. C’est au soleil, non loin de Marseille et c’est un pur enfer! Par érosion éolienne, de vastes cuvettes se sont créées à proximité de Fos-sur-Mer. Sous l'effet d’actions naturelles ou humaines, l’Étang de Lavalduc, a un niveau moyen qui peut atteindre les 10 mètres sous le niveau de la mer. Voila donc le point le plus bas de France métropolitaine. Mais ne songez même pas vous y baigner. L'industrie pétrolière rejette régulièrement des saumures dans l'étang. La quantité de sel grimpe alors jusqu’à 360 grammes par litre d'eau quand la Méditerranée affiche 40 grammes par litre et la mer morte autour de 230 g/l. Le paysage y est étonnant, l’eau a des reflets roses en raison de la présence de petits crustacés et les rives sont recouvertes de concrétions de sel. Mais comme dirait Laurent Delarbre mon ami chef cuisinier : « trop salé les crustacés » …




Posts récents

Voir tout