• Thomas GROLLIER

Brève cartographique #17


Vaste planète qu’est la notre. Vous n’êtes pas sans savoir qu’environ 70% de sa surface est recouverte d’eau lui donnant ainsi son surnom de planète bleue. Ce pourcentage va malheureusement avoir tendance à augmenter dans les décennies et siècles à venir en raison du dérèglement climatique. Tous les habitants de notre monde, exception de quelques obscurantistes bas de plafond, ont déjà intégré ce risque. Les catastrophes vont être nombreuses sur les littoraux et les mouvements de population seront sans précédent dans l’Histoire. Pourtant il y a un point du globe pour qui la hausse du niveau des mers reste un non sujet, voire un amusement : c’est le point Nemo! Oui Nemo, emprunt au nom du célèbre capitaine sous-marinier de Jules Verne. Et c’est la dénomination internationale officielle. Cocorico!

Mais quel est donc ce point étrange cher lecteur impatient ? La réponse, pleine de hic, et à la fois mathématique, géographique et donc géodésique. Après de savants calculs dans les années 90, le point Nemo fut désigné pour indiquer le lieu du globe le plus éloigné de toutes terres émergées. Ne chavirez surtout pas là bas car vous seriez alors à 2700 km du rivage le plus proche, Pitcairn, un archipel anglais du Pacifique sud. Dans les deux cas c’est très embarrassant. Premièrement vous allez devoir nager 3 fois la distance de Lille à Perpignan, et deuxièmement, peut-être le plus rageant, ce seront des anglais qui vous accueilleront sur la plage. Doublement cruel…



Le point Nemo est donc le centre d’une vaste zone à mi-chemin entre Australie et Chili. Peu de personnes passent dans le coin exception de quelques navires et autres skippers des courses au large. Pas une âme qui vive donc. Et c’est ce qui fait alors l'intérêt peu avouable de la zone pour des objets passant pourtant bien plus haut. Ainsi, très régulièrement les satellites en fin de carrière sont précipités vers la zone du point Nemo. Le risque qu’un débris ayant résisté à la rentrée atmosphérique heurte en bout de course un terrien y est proche de zéro.


Dans cette brève vous partîmes d’une belle histoire avec Jules Verne et nous aboutissons à une décharge. Le progrès diront certains…



7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© Carto Diem - 2020