• Thomas GROLLIER

Brève cartographique #14


À peine 1 000 habitants, moins de 0,5 km2, enclavé, gouverné par une monarchie absolue, élective et de droit divin… Rien que ça. Soyez les bienvenus au Vatican! Le plus petit « État » du monde, invisible sur une carte d’Europe mais influent sur une grande partie de la planète. Comme quoi la taille ne fait pas tout.


Initialement le territoire de l’Église, dit États Pontificaux, était bien plus grand et occupait la partie centrale de l’actuelle Italie jusqu’en 1870. Avec la prise de Rome par les forces italiennes le Pape se retranche dans l’enceinte du Vatican. Commence la cruciale « question romaine » car Rome capitale des États Pontificaux devient la capitale de l’Italie. Il faudra attendre les Accords du Latran en 1929 afin que soient définies les possessions territoriales des héritiers du Trône de Pierre. Le Pape voit son territoire réduit aux seules fortifications du Vatican au cœur de Rome.

« L’entité temporelle » du Vatican c’est donc ce territoire minuscule avec le Pape en guise de chef d’État. Mais l’autre particularité assez géniale du système réside dans le pouvoir spirituel par l’entremise du Saint-Siège qui lui a une portée internationale et qui est le seul ayant droit aux relations diplomatiques régies par le droit international. Le Saint-Siège est présent, entre autres, à l’ONU (observateur permanent) et représente donc le Vatican, son seul territoire.

Des bibliothèques, des églises, une basilique, des restaurants, une radio (Radio Vatican), des timbres et un droit de frappe de monnaie (l’euro) qui fait la joie des numismates. Plus fort, il existe même une gare ferroviaire ! Y a tout dans un mouchoir de poche. Et une particularité unique au monde pour un État souverain : Le Vatican existe toujours alors qu’il n’a connu aucune naissance d’enfant en son sol depuis février 1929 ! Miraculeux ?



11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© Carto Diem - 2020